ma selection du jour: James Thiérrée

etit fils de Chaplin qui crée des spectacles époustouflants, oniriques, et tout ça en France! J’en ai déjà parlé longtemps quelques extraits vidéos sont dispos sur le net en cherchant un peu, j’en ai mis sur ce blog (cherchez avec le moteur de recherche interne dans la colonne de droite ou dans la rubrique « SPECTACLES »). Voilà c’est… un peu mon spectacle idéal. J’ai préféré encore la « Veillée des Abysses », je n’ai pas vu « Au revoir parapluie ». Allez, je suis gentil, des vidéos, y en a ici et.
Très emprunt des toiles de maîtres (Rembrandt, Géricault, Bruegel, Goya), ses tableaux sont chiadés dorés, aux lumières chatoyantes, aux velours plissés, les allégories, les chimères… Chaque discipline du cirque traditionnel y est représentée, concentrée en chacun de ses compagnons (pourtant 6 aux maximum pour 2 heures de spectacle!): trapèze, clown, acrobaties, musique (Tom Waits et autres compositeurs cinématographiques car James Thiérrée a souvent traîné ses guêtres dans les studios « hollywoodiens »)… Le tout métamorphosé par la magie, quelques astuces et surtout dans un univers très personnel, le célèbre et non moins réel mal de vivre d’un homme du XXème siècle. Les costumes, réalisés par sa mère, circassienne aussi, sont à l’image du reste: ambivalents, riches et astucieux bien que simples matériaux de récupération. Esthétique, sensible, poétique, musical, gracieux, international, beaucoup de clins d’œil à son grand-père.

Sprezzatura: mot italien que m’a enseigné Christophe Viart à l’Université, que je salue au passage, je le déforme sans doute un peu: l’art d’effacer l’entraînement, l’effort et la maîtrise qu’a nécessité l’œuvre. en gros: ça paraît si simple et si facile!

Share Button

Laissez un commentaire

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.