Copain du Mélodica: l’éolina

e connaissais l’accordina, version accordéon du mélodica, mais pas l’éolina.
Toujours le même principe a priori, de la famille des instruments à anches et à vent:
accordéon, harmonium ou harmonica (plus répandus). Le Principe est le même: on appuie sur une touche, cela permet à l’air d’arriver jusqu’à une (ou plusieurs) lame de métal pour la faire vibrer en soufflant (bouche ou soufflet). Mais comme l’accordéon ou l’harmonica on souffle ET on aspire (si j’ai bien compris: voir plus dans les commentaires!).

Share Button

4 Réponses

  1. bonjour il me semble que l'éolina est récent il s'inspire du vibrandonéon qui lui est ancien mais qui ne permettait de jouer qu'à l'expiration comme pour le vibrandonéon il en existe à bouton ou à clavier

  2. Ah? Peut-être je ne connaissais pas non plus… Il y aussi l'accordina des années 30, le mélodica hohner des 70's (ce popurquoi je disais "l'ancêtre" du mélodica ici car il me semble que l'éolina est plus vieux mais je me trompe peut-être), le clavicorde et autres harmonium et encore plein d'autres "pianos" du pauvre/de voyage à découvrir…
    Merci internet: tout ça me fait baver d'envie: ah si j'étais riche!

  3. Donc on confirme l'Eolina est récent, c'est extrêmement attrayant! Le son du mélodica est très métalique, le bois doit être plus sourd et rond j'imagine. en tous cas c'est beau!
    On m'a prêté un accordéon, mais j'avoue que la main gauche et le soufflet ne sont pas des évidences pour un pianiste!

Laissez un commentaire

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.