Point Matériel Beaux-Arts 2016

Bonjour à tous,
Faisant, comme nombre d’entre nous, de multiples expérimentations, tests de matériel souvent décevant, je voudrais lancer ici un espace d’échange de retours de « pros », d’amis de confiance, sur différents produits que nous utilisons en bande dessinée – illustration. Histoire de faire un tour du propriétaire, un état des lieux rapport qualité/prix, trouver les indispensables et je l’espère aider les uns ou les autres à trouver outils à sa main.
Je me lance donc rapidement, mais je remettrai à jour cet article, pour le rendre le plus exhaustif possible, dans l’espoir que cela devienne une référence, du moins un soutien.

Commençons empiriquement, je mettrai ça « au propre » au fur et à mesure et rectifierai régulièrement ce pdf:

UN PDF DE MATÉRIEL BD DE BASE 8 février 2017
(CLIQUEZ ICI)

 


1 • LES PAPIERS / CRAYONS / CARNETS
Beaucoup d’entre nous travaillent sur papier machine de base au critérium, au crayon, au bleu, voire au marron. L’important n’étant pas le matériel mais ce qu’on en fait, et… dessiner dessiner dessiner.
Ceci étant du bon matériel facilite bien des choses, évite aussi des déconvenues:
CRAYONS: Beaucoup adoptent les mines steadler « mars » 2B/HB, en tous cas « hyper » ou « super polymer » pour faire plus cool, ça reste un outil de base à très grande consommation. J’ai même lu que la couleur de mines « mars » marron, aujourd’hui épuisée, devait être un peu « plastifiée » en tous cas mieux résister à l’eau. Les crayons doux Polychromos sont également très prisés car fluides et bien contrastés, bref de très bonne qualité. Les grosses mines koh-i-noor aussi (plus pour les portrait, caricaturistes). Et la marque faber castell, que je mets sans raison apparente un peu en dessous. Il y aussi les tria, les grip, ceux dont les formes sont plus ergonomiques…
POUR LES « BLEUS »: les sketcher non photo blue caran d’ache pour le bleu qui s’élimine facilement au scanner, ou son équivalent Prismacolor Col-erase, 2€ pièce…
TAILLE-CRAYON: j’aime les petits taille-crayon bien affutés, ceux d’écoliers avec réservoir sont bien pratiques en extérieur. Mais tailler ses crayons au cutter permet d’avoir aussi des pleins et des déliés (tailler en carré), les taille-crayon mécaniques ou électriques font une meilleure pointe sans trop d’effort, mais usent aussi plus vite les crayons je trouve.
GOMME: Les gommes steadler mars également sont mes alliées depuis… que je suis né (famille d’archis), mais plus récemment les stylos gommes mono zero dont je ne me sépare désormais plus. La mie de pain maped ne me sert pour l’instant que trop rarement.
PAPIERS RÉSISTANTS POUR LA COULEUR: Pour le papier, mon papier préféré est actuellement le bien nommé « illustration » Canson dont j’aime beaucoup la réaction à tous types de techniques, assez lisse je glisse dessus, il renvoie bien les couleurs, mais il est déjà très cher. D’autres optent pour du très bon montval aquarelle, plus à grain. Fabriano aussi fabriquent du très bon papier.  On trouve aussi Le Rouge de « Moulin du Coq » idem très bon papier aquarelle tout terrain (encres, etc.). Ou alors plus peinture / illustration: les papiers arches.
Catherine Gout utilise pour l’aquarelle: http://www.geant-beaux-arts.fr/Papiers/Pour-la-peinture/Papiers-pour-l-aquarelle/Papier-aquarelle-Fontaine.html  (et son équivalent en carnet 300gr, un poil cher: http://www.geant-beaux-arts.fr/Papier-aquarelle-grain-demi-satine.html )
http://www.geant-beaux-arts.fr/Dessin/Papiers/Papiers-esquisse-et-dessin/Papier-aerographie-N-4-Schoellershammer.htmlhttp://www.geant-beaux-arts.fr/Acrylique/Supports/Papiers-pour-l-acrylique/Papier-special-acrylique-Schoellershammer-n-4-420-g-m.html
PAPIERS RÉSISTANTS POUR  LE NOIR: Pour le noir seul (encre, textes, feutres): le « Manga Art Paper » de Schoellershammer me convient bien. Je le combine avec les plus chics bristols deleter (B 135g – attention détails ici: http://mangaink-blog.fr/atelier-milou/materiel-2/le-papier-deleter/) des mangaka (traités pour bien réagir aux feutres, attention justement aux « peluches » de beaucoup de papiers qui ne supportent pas trop d’aller-retour, trop d’eau, de gomme etc). NB: à nouveau je vous renvoie à ce blog bien clair sur les outils de mangaka : http://mangaink-blog.fr/atelier-milou/materiel-2/du-papier-pour-vos-feutres/
CROQUIS, recherches: la série XL canson reste ici la base abordable la plus répandue, avec, il va de soi, le papier machine. Le papier recyclé peut faire l’objet de débats houleux, traitement plus ou moins écologiques pour sa blancheur, bave, se déchire… On est bien d’accord qu’ici on utilise des arbres à outrance et que donc il s’agit de ne pas gaspiller 😀
CARNETS: la marque moleskine sont les carnets les plus répandus, même s’ils sont chers, il est vrai qu’elle est de très bonne facture. Moi j’aime aussi les hahnemühle, un peu plus abordables, qui peluchent et ternissent un peu les couleurs, mais se remettent suffisamment bien en séchant.
Yann Lesacher a dégoté un joli format pour l’aquarelle pas mal en rapport quantité/prix a priori (le grand format 31/22,5 60 pages résistantes): http://www.geant-beaux-arts.fr/Papiers/Pour-la-peinture/Albums-et-cartes-aquarelle/Album-a-croquis-pour-aquarelle-Canson.html

Vincent Desplanche travail actuellement sur https://www.amazon.fr/gp/product/B0067JPNQO/ref=od_aui_detailpages00?ie=UTF8&psc=1J’ai personnellement bien aimé ceux-ci pour l’instant, qui se tiennent suffisamment avec un peu d’eau, et sont satinés, fluides pour les crayons, et à la fois de couleur crème qui permet des jeux de blancs: https://www.amazon.fr/Moleskine-ARTSKA3-Album-croquis-format/dp/8867323369/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1471868854&sr=8-5&keywords=sketchbook+moleskine

Pour le lettrage, j’ai aperçu que certains (comme le talentueux Erwan Le Bot) utilisaient du papier millimétré, découpé pour les bulles, pour se servir de repères à l’écriture normalisée BD.
Pour en savoir plus sur les papiers, je vous renvoie à ce très bon article beaucoup plus complet: http://mesaquarelles.pagesperso-orange.fr/testpapier.htm

2 • L’ÉPINEUX PROBLÈME DE L’ENCRE NOIRE
À la recherche de l’encre parfaite, opaque, fluide et bien sûr abordable, pour l’instant j’ai adopté surtout la FW de Daler Rowney (encre acrylique, un peu comme les merveilleuses encres Schmincke pour aérographe, mais hors de prix: FW presque 8€ les 29,5ml). La pagode de Sennelier (à confirmer). Eternal Higgins (Très chère et un peu grise, mais intéressante j’y reviendrai cf – James Gurney). Testé aussi la Dalbe, la Pébéo, la Winsor et Newton (Black India), la Jax, Deleter (bien couvrante mais fini par devenir pâteuse, blanc intéressant)… Beaucoup sont bien pour des lavis, grisent, certaines craquèlent, brillent, font des grumeaux… Pas évident. Pas encore testé la kuretake, crea, molotow… J’aime bien celle qu’ils mettent dans les cartouches de l’indispensable stylo pinceau Pentel GFKP, très chères par lot de 4 également, la cartridge a priori, peut-être proche de « Platinum ». J’aimerai en trouver deux: fluides, une soluble ET une autre au contraire résistante à l’eau au séchage rapide mais pas dans le réservoir (comme la Pentel GFKP) pour justement pouvoir recharger ce genre d’outils (tous les pinceaux, feutres et plumes à réservoirs).Je m’interroge sur la Molotow (ils ont des bouteilles genre « cocktail »). Toutes restent trèès chères encore je trouve… 7 à 10€ le petit flacon en gros (si je ne me trompe).

Si vous avez des retours, des pistes…Le problème n’est pas tant la qualité que le prix, car consommable.

cherche d’éventuels revendeurs français de http://www.jetpens.com/Kuretake-Black-Manga-Ink-60-ml-Bottle/pd/4735
et http://www.amazon.com/Dr-Ph-Martins-Black-Hi-Carb/dp/B0026HXHAA?ie=UTF8&refRID=AFG5NAPRP5V4M2KVW0DS&ref_=pd_rhf_ee_p_img_1
car les frais de ports sont prohibitifs…
http://www.ebay.fr/itm/Zig-Kuretake-Black-Cartoonist-Drawing-Ink-60ml-For-Manga-Artists-Brush-Dip-Pen-/351208440920?hash=item51c5a78458:g:wdcAAOxy4dNS47B4

J’ai entendu parler de Magic Color acrylic aussi (Maëster il me semble), Lefranc Bourgeois aussi…
BREF
Il va nous falloir faire un comparatif détaillé quantité/qualité/prix !! si vous voulez m’y aider…

Nan-King ou La Pagode Sennelier à environ 11€ les 250ml ont l’air intéressantes : à tester

Des comparaisons ( ?? ):
http://blog.ywana.fr/lencre-de-chine-tests-qualitatifs/



4 • LES STYLOS « FOUNTAIN PEN » À PLUMES
carbon platinum : fin, un peu trop à mon goût.
lamy safari: assez proche des waterman, un peu de mal, peut-être en travaillant la plume, en la modifiant?
systèmes ackerman: un peu fragiles
Plumix Pilot  – bavent un peu, pourtant très bons, souples.

5 • FEUTRES et STYLOS PINCEAUX NOIRS
Que des japonaiseries (sans doute à cause de leur art de la calligraphie)
Kuretake sumi Brushpen et feutres de la série Bimoji
Feutres Zig Mangaka
Sign Pen que j’apprécie aussi
Et traditionnels Pilot tous terrains (0.5 0.7 tubulaires…)
Pigment Liner ou Uniball …

6 • PINCEAUX A RÉSERVOIRS (D’EAU OU D’ENCRE)
certains se bouchent à force, selon l’utilisation qu’on en a, il faut bien els laver et éviter les impuretés, la moisissure de la mousse (entretient au vinaigre blanc comme pour les rotring).
Pentel
Derwent (que je préfère)
Kuretake
Un article comparatif assez précis et complet: http://www.parkablogs.com/content/waterbrush-comparison-which-best

7 • PINCEAUX LAVIS / AQUARELLE
j’ai adopté ce que les japonais appellent MENSO FUDE: « pinceaux pour les visages ».
Zig Menso Fude (le kolinsky surtout, même si ce sont des poils de Martres 🙁 …)
Deleter menso fude manga brush (le fin aussi) (cf Kim Jung Gi) – À la fois fins et larges et précis. Le tout petit hasegawa menso fude fine – pour les micros détails…
set Richeson de voyage (cf James Gurney) excellent set nécessaire et suffisant tout terrain.
Raphaël martre kolinsky séries 8404 et autres (je m’y perds un peu)
Raphaël petit-gris 803 – les pinceaux à calligraphie « classiques » pleins et déliés (genre un petit 0 et on espère devenir edmond Baudoin)
Winsor Série 7 -faits main, donc très chers, mais effectivement excellents notamment pour les détails, grande précision( je ne me suis offert que deux très fins).
Aquarellys – très bon pinceaux synthétiques, qui rappellent les petit gris 803, et réagissent super bien.
En pinceaux traditionnels à calligraphie/lavis genre chèvre et loup, je n’ai pas vraiment trouvé de référence, j’en ai un bien, beaucoup m’ont semblé être des « arnaques »: pinceaux peu précis, perdent vite leurs poils, du bambou avec du crin de cheval ou de chèvre mal collé etc.
Large brosse chinoise (simple jax N°4  pour ma part) : brosse « Platter » pour humidifier le papier, les effets de ciels, bref les grandes surfaces (cf Oga Kazuo)
brosse à dent, paille, pinceaux éventails, pinceaux sable etc…
attention à l’ENTRETIEN au savon de Marseille classique, permet aussi, en laissant sécher le savon après avoir reformé la pointe, de rattraper les poils ébouriffés.

8 • AQUARELLE
Schmincke Horadam (plus chère mais l’essayer c’est l’adopter, car couvrante, crémeuse, se marie parfaitement avec la gouache)
Winsor & Newton
Daler Rowney
rembrandt

9 • GOUACHE
Dans le même genre (emballage compris) Manuel Fior a adopté la Turner Design
Lefranc Bourgeois Linel extra

10 • ACRYLIQUE et GESSO

11 • RETOUCHES BLANC
Molotow / Posca

Pastel – Quels Blanco sinon ? une fluide genre Paper Mate – Liquid Paper


12 • TABLETTES

Yiynova très bon rapport qualité/prix – plus cheap que wacom mais font le taf
wacom incontournable

PS: astuce qui fonctionne bien: https://www.youtube.com/watch?v=7ONtK_fDplM

Share Button

Laissez un commentaire

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.